Disneyland Paris célèbre les « mamans d’amour »

A tout seigneur tout honneur. Nous ouvrons notre panel tout naturellement avec la maman de Walt, Flora Call Disney, à qui la boutique New Century Notions – Flora’s Unique Boutique est dédiée.

C’est elle qui a transmis au jeune Walt sa passion pour les livres et qui lui a donné ses premiers rudiments de lecture, notamment à travers les contes de fées qu’elle lui lisait tous les soirs avant de s’endormir. Mère attentive et aimante, elle savait apporter espoir et joie de vivre à son foyer, en particulier durant les moments difficiles.

Ses fous rires étaient légendaires. Très proche de son fils, elle l’encouragea et l’aida, malgré les réserves de son mari, à aller jusqu’au bout d’un de ses rêves de jeunesse : s’engager dans l’Unité Américaine d’Ambulanciers de la Croix Rouge. C’est grâce à elle que Walt découvrit la France, terre de ses ancêtres, et qu’il noua des liens particuliers avec notre pays.

Autre maman importante dans la vie de Walt, Lillian, son épouse, et la mère de leurs deux filles, Diane et Sharon. Située elle aussi sur Main Street, U.S.A., Lilly’s Boutique lui est dédiée. Sa décoration raffinée, fourmillant de petits détails charmants, s’inspire de l’attention dont Lillian faisait preuve à l’égard de son propre foyer.

A l’image de ces deux grandes dames, Mme Robinson, l’un des personnages évoqués dans l’attraction La Cabane des Robinson, se montre aussi attentive au bien-être de son foyer qu’à son moral, qu’elle sait remonter tant par sa cuisine, « les plats de ma bienveillante épouse (qui) pourvoient amplement à nos besoins », que par sa musique, notamment la « Swisskapolka » qui redonne espoir et énergie aux naufragés le soir de Noël.

Dans la partie sud-américaine de « it’s a small world », juste en-dessous du lac Titicaca, les deux adorables mamans portant chacune son bébé nous rappellent que l’amour d’une mère n’a pas de frontière, et que c’est un sentiment universel, au même titre que la fraternité qui rayonne dans toute l’attraction.

Une maman, c’est aussi un peu une reine, à l’image d’Orhiane, l’épouse du Roi Stéphane, et mère de la Princesse Aurore. A Disneyland Paris, elle figure en bonne place sur les magnifiques vitraux de La Galerie de la Belle au Bois Dormant, située au premier étage du Château de la Belle au Bois Dormant. On la retrouve dans la scène du baptême d’Aurore puis celle de la destruction des rouets, dans des réalisations dessinées en Angleterre par le vitrailliste attitré… de la Reine !

 

Mais nos mamans sont encore beaucoup plus que cela. Dans le monde actuel, elles doivent souvent mener plusieurs vies à la fois. Elles sont devenues de véritables super-héroïnes, à l’image d’Elastigirl, alias Hélène Parr, qui partage sa vie entre famille et missions. Cette dernière est une habituée des spectacles de Disneyland Paris, que ce soit dans les allées du Parc Disneyland lors de la Cavalcade de Noël (2012), ou au Parc Walt Disney Studios pour Les Indestructibles en Action (2014-2016) ou Le Challenge des Indestructibles (2017), toujours montée sur son super aéroglisseur. Et elle s’y entend tout aussi bien pour veiller sur ses enfants que pour poursuivre les méchants !

C’est comme cela que nous les aimons, nos mamans : simples et extraordinaires à la fois !

 

Source: Insidears

Be the first to comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :