(Un peu d’histoire) Walt Disney et le cinéma d’animation

Aujourd’hui, le monde du cinéma d’animation est très varié et propose une offre diversifiée pour plaire aux gouts de chacun et chacune. Avant d’en arriver là, de nombreuses techniques ont dû être inventées afin de créer un univers immersif à travers les court-métrages et les premiers films. Nos Ambassadeurs Disneyland Paris reviennent en arrière pour vous en conter les grandes étapes…

Walt Disney a joué un rôle clé dans ce développement. Qui ne connait pas la technique du mélange entre le dessin d’animation et des prises de vue réelles ? La nouveauté de combiner le live action et l’animation avait déjà été réalisée par les frères Fleischer, qui ont placé les personnages animés dans des contextes réels. Mais Walt inversa l’idée, en plaçant des acteurs réels dans dans le monde du dessin animé.

Vous connaissez cette mise en application dans des classiques telles que Mary Poppins (1964) ou Qui veut la peau de Roger Rabbit (1988). Mais saviez-vous que Walt avait déjà utilisé cette technique en 1924 avec une série de courts métrages en noir et blanc, mettant en scène une jeune fille prénommée Alice qui se balade dans un monde de dessins animés : les Alice Comedies.

Une des étapes importantes dans la carrière de Walt Disney est la création du court-métrage Steamboat Willie, initialement muet. Walt, un véritable visionnaire, a trouvé l’entreprise avec une technologie d’enregistrement sonore qui, selon lui, fonctionnerait pour Steamboat Willie, un système appelé le processus Cinephone qui permettait de synchroniser des paroles sur la bande même du film, d’intégrer du son et de la musique. Il décida naturellement de l’utiliser pour son court-métrage phare, une nouvelle avancée dans le monde du cinéma.

Bien évidemment, nous ne pouvons exclure l’utilisation de la couleur dans le dessin animé en tant qu’innovation majeure. En 1932, le premier dessin animé en couleurs de la série Silly Symphonies est sorti : Des Arbres et des Fleurs. Ce court-métrage était déjà en production en noir et blanc, quand Walt rencontra Herbert Kalmus, un ingénieur ayant créé la technologie « Technicolor ». Walt Disney eut la prévoyance de signer un contrat exclusif de 2 ans pour l’utilisation du nouveau procédé 3 couleurs de Technicolor dans les dessins animés, et il l’a utilisé pour la première fois dans « Des Arbres et des Fleurs » (1932). Pour la première fois, il a apporta de la couleur aux dessins animés.

Une autre technologie, sûrement moins connue mais tout autant importante, est la caméra multi-plane. Elle permettait de donner un effet de profondeur au dessin animé et était utilisée pour la première fois en 1937 sur Le Vieux Moulin. Puisque ce test fut concluant, Walt Disney Productions décida de continuer à l’utiliser pour des long-métrages comme Blanche-Neige et les Sept Nains (1937), Pinocchio (1940), Fantasia (1940) et Bambi (1942).

Bien évidemment, de nombreuses autres technologies ont été inventées, utilisées et mises en avant par Walt Disney et ses dessinateurs au fil des années. Véritable pionnier du dessin animé, Walt a toujours continué sa recherche pour faire avancer le monde du cinéma et surprendre ses spectateurs.

Sans lui, le cinéma n’aurait sûrement pas été aussi avancé. Aujourd’hui, les Cast Members talentueux de Walt Disney Animation Studios continuent de perdurer l’héritage de Walt en nous proposant des films tous plus captivants et innovants les uns que les autres.

 

source: insidears

Be the first to comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :